FORMATIONS

Activités pour le renforcement des capacités sur la migration, l'environnement et le changement climatique

L'OIM a lancé une série de formations pour le renforcement des capacités ciblant les responsables politiques de haut niveau et de niveau intermédiaire ainsi que les praticiens actifs dans les domaines de l'environnement et / ou de la migration. Les formations visent à fournir aux participants une compréhension de base sur les concepts et la terminologie ayant trait à la migration, l'environnement et le changement climatique. Elles visent aussi à offrir des outils concrets qui peuvent aider les processus d'élaboration de politiques nationales et régionales.
Cette initiative est conforme à l'objectif général de l'OIM qui cherche à soutenir l’intégration des questions de mobilité humaine dans les politiques concernant les changements climatiques et environnementaux, et, vice versa, d’inclure les préoccupations liées au climat et à l’environnement dans les processus de migration.

Les objectifs des cours de formation sont les suivants:

  1. Renforcer les capacités des responsables politiques et des praticiens afin qu’ils tiennent compte de la question migratoire dans les politiques environnementales et de développement, ainsi que dans les stratégies d'adaptation au changement climatique, et afin qu’ils considèrent les changements environnementaux dans les politiques nationales pour la gestion des migrations;
  2. Faciliter les échanges parmi les responsables politiques et les praticiens sur les politiques liées à la migration, l'environnement et le changement climatique.

 

ATELIER DE FORMATION 
“Migration, environnement et changement climatique: données à l’usage des politiques (MECLEP)” Kenya

10-12 août
 2015
Nairobi,  Kenya
Dépliant 
(en anglais)
 

ATELIER DE FORMATION 
“Migration, environnement et changement climatique: données à l’usage des politiques (MECLEP)” République Dominicaine 

13-15 juillet 2015
Santo Domingo,  République Dominicaine 

Dépliant (en espagnol)

   
 

Voir les photos 
Photos © OIM 2015

L'OIM a organisé un atelier de formation de trois jours sur la politique de migration, l'environnement et les changements climatiques, a eu lieu en République dominicaine du 13 au 15 Juillet. Cet atelier a été financé par l'Union européenne et par le Fonds de l'OIM pour le développement et a été organisé conjointement par RESAMA, le Bureau Régional de l'OIM à San José et FLACSO Costa Rica, un partenaire du projet MECLEP.

Environ 25 participants des ministères, des universités et de la société civile ont participé à l'événement pour renforcer la capacité des experts et des professionnels afin d'intégrer le lien entre la migration et de l'environnement dans la politique. La République Dominicaine est parmi les 10 pays les plus vulnérables dans le monde au changement climatique, mais manque de sensibilisation du public. Un des résultats de l'atelier était de démystifier le terme «migration», qui est souvent associée à l'immigration haïtienne et ne tient pas compte de l'importance des mouvements internes qui sont liés à la dégradation de l'environnement et le fait que la République dominicaine est un pays d'émigration .

Pendant l'atelier, il a été testé et validé un manuel de formation sur les migrations, l'environnement et le changement climatique, développé spécifiquement pour le MECLEP du projet. Le manuel est un guide pour le facilitateur qui fournit une feuille de route sur la façon d'intégrer la mobilité humaine dans les politiques environnementales, les changements climatiques et les stratégies d'adaptation. Son contenu standardisé et adaptable, comprenant des discussions et des exercices de groupe, est fondé sur les connaissances et les pratiques actuelles de l'environnement et de la migration. Cet outil de formation participative sera disponible en plusieurs langues pour satisfaire la demande mondiale pour les experts formés et permettra à l'OIM d'offrir des ateliers de formation réguliers, à la demande des États membres.

L'atelier précède la 21ème Conférence des Parties Conférence des Parties (COP) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui aura lieu à Paris en décembre 2015. La Convention se penchera sur l'intégration de la mobilité humaine dans l'accord attendu de Paris.

Modules de formation

Module 1: Concepts : Le lien entre la migration et l’environnement  pour Guillermo Lathrop (FLACSO Costa Rica) et Susanne Melde (OIM Genève)

Module 2: Catastrophes et  mobilité pour Andrés Botero (OIM Santo Domingo)

Module 3: Mobilité et phénomènes à évolution lente  pour Federico Grullon (Conseil national sur les changements climatiques) et Ricardo Cordero (OIM San José) 

Module 4: La perspective juridique pour Ricardo Burrattino Felix (RESAMA Brasil) et Alicia Sangro Blasco (OIM Santo Domingo) 

Module 5: La perspective régionale pour Ricardo Cordero (OIM San José) 

Module 6 : Questions liées aux données pour Guillermo Lathrop (FLACSO Costa Rica), Susanne Melde (OIM Genève) et Amadeo Escarramàn (L'équipe d'enquête MECLEP) 

Module  7: Cadres/options politiques et intégration de la question de mobilité dans les plans nationaux d’adaptation au changement climatique pour Susanne Melde (OIM Genève)

 

ATELIER DE FORMATION 
“Migration, environnement et changement climatique: données à l’usage des politiques (MECLEP)” Haïti 

8 – 10 juillet 2015 
Ouanga Bay Beach Hotel-Boutique, Haïti 

Dépliant
 

  

Voir les photos 
Photos © OIM 2015

L'OIM a organisé un atelier de formation de trois jours sur la politique de migration, l'environnement et les changements climatiques, a eu lieu en Haïti du 8 au 10 juillet. Cet atelier a été financé par l'Union européenne  et a été organisé conjointement par des experts de l'Institut pour l'environnement et la sécurité humaine de l'Université des Nations Unies (UNU-EHS), un partenaire du projet MECLEP.

En ce qui concerne le changement climatique, Haïti fait partie des 10 pays les plus vulnérables dans le monde, mais manque de sensibilisation du public. La formation en Haïti concernait le plan de son projet de politique nationale de migration d'action comme le pays est le premier de la région à intégrer l'environnement et le changement climatique dans sa politique de migration et la migration en position dans les négociations sur le changement climatique. 

Pendant l'atelier, il a été testé et validé un manuel de formation sur les migrations, l'environnement et le changement climatique, développé spécifiquement pour le MECLEP du projet. Le manuel est un guide pour le facilitateur qui fournit une feuille de route sur la façon d'intégrer la mobilité humaine dans les politiques environnementales, les changements climatiques et les stratégies d'adaptation. Son contenu standardisé et adaptable, comprenant des discussions et des exercices de groupe, est fondé sur les connaissances et les pratiques actuelles de l'environnement et de la migration. Cet outil de formation participative sera disponible en plusieurs langues pour satisfaire la demande mondiale pour les experts formés et permettra à l'OIM d'offrir des ateliers de formation réguliers, à la demande des États membres.

L'atelier précède la 21ème Conférence des Parties Conférence des Parties (COP) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui aura lieu à Paris en décembre 2015. La Convention se penchera sur l'intégration de la mobilité humaine dans l'accord attendu de Paris.

Modules de formation

Module 1: Concepts : Le lien entre la migration et l’environnement pour Andrea Milan (UNU-EHS) et Susanne Melde (OIM Genève)

Module 2: Catastrophes et  mobilité pour Jean Franck Junior Charles Pierre (Ministère de l'Intérieur et des Collectivités territoriales) et Emmanuel Noel (OIM Haití)

Module 3: Mobilité et phénomènes à évolution lente  pour Jean Fanfan Jourdain (Directeur du Département du changement climatique, Ministère de l'Environnement) et Jean Labonté Delicieux (OIM Haïti)

Module 4: Questions liées aux données pour Emmanuelle Deryce (OIM Haïti) et Andrea Milan (UNU-EHS)

Module 5: La perspective juridique pour Susanne Melde (OIM Genève)

Module 6 : Cadres/options politiques et intégration de la question de mobilité dans les plans nationaux d’adaptation au changement climatique pour Susanne Melde (OIM Genève)

 

Formation en Amérique du Sud pour les responsables politiques et les experts
sur la migration, l'environnement et le changement climatique

28 - 30 octobre 2014

  ​    © OIM, 2014

Le ministère de l'Environnement et le ministère des Affaires étrangères du Chili, en collaboration avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ont organisé un atelier de formation de trois jours sur le lien entre la migration et l'environnement. L'OIM a assuré la formation en partenariat avec la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD); l’UNISDR; l’UNESCO; l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS); l'Université de Neuchâtel; le Réseau sud-américain pour la migration environnementale (RESAMA); et l'Association latino-américaine de la population (ALAP).

Etant donné le changement climatique et la dégradation de l'environnement, nous nous heurtons à de nouveaux défis pour ce qui est de la gestion des migrations et des déplacements de populations. Cet atelier de formation de trois jours était axé sur la question complexe de la gestion des migrations dans le contexte des changements climatiques et environnementaux, une question transversale liée à de nombreux domaines politiques, notamment la migration, l'adaptation, l'environnement, le développement, la santé, et la réduction des risques de catastrophe.

A cet atelier de formation intensif, des experts de haut niveau ont présenté une mise à jour et une vue d’ensemble de la migration dans le contexte du changement climatique. La formation a réuni des participants de divers horizons et ayant des perspectives nationales variées, ce qui a donné l'occasion de partager les expériences et les pratiques des différents pays, et de renforcer le dialogue politique régionale. Cette formation régionale est la troisième formation organisée par l'OIM et elle représente la première fois que l’on intègre la migration, le climat et la santé dans un module de formation.

 

Modules de formation

  1. Concepts, données et questions d’intérêt par Susana B Adamo (ALAP) et Susanne Melde (OIM)
  2. L’angle juridique par Erika Pires Ramos (RESAMA) et Anne Althaus (OIM)
  3. L’orientation régionale par Elizabeth Warn (OIM)
  4. Le climat, la dégradation des sols et la migration par Heitor Matallo (UNCCD)
  5. Politiques publiques sur la mobilité humaine, l'environnement, le changement climatique et l'adaptation par Susanne Melde (OIM)
  6. La mobilité humaine, la résilience et la réduction des risques de catastrophe par Julio Garcia (UNISDR) et Lorenzo Guadagno (OIM)
  7. La santé, le changement climatique et la migration par Marcelo Korc (OPS) et Carlos Van Der Laat (OIM)

Fiches d'information (espagnol) 

 

Renforcement des capacités des décideurs et des praticiens en matière de migration, d’environnement et de changement climatique 
en Afrique subsaharienne

République-Unie de Tanzanie, 11-13 mars 2014

   
 © OIM, 2014

La deuxième formation régionale assurée par l’OIM portait sur l’Afrique de l’Est et a réuni des décideurs s’occupant des questions de migration et de climat.

L’atelier a réuni 27 participants de sept pays (République fédérale démocratique d’Éthiopie, République du Kenya, République de Maurice, République-Unie de Tanzanie, République fédérale de Somalie, République du Soudan du Sud et République de l’Ouganda), deux organisations régionales (l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et le Centre de prévisions et d’applications climatologiques de l’IGAD (ICPAC)), des membres du personnel de l’OIM du Siège à Genève, du Bureau régional et du Bureau de pays au Kenya, de l’OIM Tanzanie, de l’OIM Ethiopie et de l’OIM Ouganda, ainsi que des représentants de l’ONG CARE et de l’Université d’Oxford.

Les réactions des participants ont fait apparaître un niveau élevé de satisfaction générale et ont souligné qu’il était important que l’OIM continue de proposer des activités concrètes de renforcement des capacités.

La formation s’est déroulée dans les locaux du Centre africain de renforcement des capacités, à Moshi (République-Unie de Tanzanie).

Produit 

Un rapport a été rédigé, qui donne un aperçu régional des questions de migration, d’environnement et de changement climatique en Afrique de l’Est, et contient des recommandations d’action formulées par les décideurs qui ont participé à l’atelier. Les documents sont disponibles à l’adresse www.dropbox.com/sh/okjcaxkbikp4eg0/cmpjHGOFa0

Formateurs

La formation a été dispensée par des experts de CARE, de l’IGAD, de l’ICPAC, de l’OIM et de l’Université d’Oxford.

Partenaires

La formation a été organisée en partenariat avec l’Office gouvernemental pour la science (Foresight) du Royaume‑Uni et avec son soutien financier.

 

 

Atelier national organisé par l’OIM et le Ministère de l’environnement

« Elaborer un cadre conceptuel sur la migration et le changement climatique »

République de Colombie, 28-29 novembre 2013

 

Conformément à un mémorandum d’accord signé récemment, l’OIM Colombie et le Ministère de l’environnement et du développement durable ont organisé un atelier en vue de contribuer à l’élaboration d’un cadre conceptuel sur la migration et le changement climatique.

Vingt-deux participants ont pris part à cette manifestation, dont des représentants du Ministère colombien de l’environnement et du développement durable, du Ministère de l’agriculture, du Ministère des affaires étrangères, de l’Unité nationale de gestion des risques de catastrophe, d’universités privées et publiques, de l’Institut d’hydrologie, de météorologie et d’études environnementales (IDEAM), d’instituts de recherche du secteur de la production et de la société civile (ONG nationales et internationales et organisations internationales).

Les nouvelles notions et informations examinées par les participants ont permis de faire mieux connaître et comprendre les processus économiques, environnementaux et sociaux qui influent sur les mouvements de population dans le contexte du changement climatique et de la variabilité du climat.

Produit 

Un rapport récapitulant des défis nationaux et proposant des recommandations stratégiques a été rédigé et diffusé.

Formateurs

L’atelier a été animé par des experts de l’Université andine, de l’IDEAM, de l’OIM et du Ministère colombien de l’environnement et du développement durable, ainsi que par des experts indépendants.

Partenaires

L’atelier été organisé en partenariat avec le Ministère colombien de l’environnement et du développement durable et avec son soutien financier.

 

Formation Asie-Pacifique à l’intention des décideurs et des praticiens sur la migration, l’environnement, le changement climatique et l’adaptation

République de Corée, 21-23 mars 2013


 © OIM, 2013

L’OIM a assuré une formation expérimentale sur la migration, l’environnement et le changement climatique à l’intention de décideurs et de praticiens d’Asie et du Pacifique.

Cette formation a réuni 20 fonctionnaires gouvernementaux de 15 pays de la région Asie‑Pacifique : Australie, République populaire du Bangladesh, République populaire de Chine, Iles Cook, Inde, République d’Indonésie, République des Maldives, Mongolie, République de l’Union du Myanmar, République fédérale démocratique du Népal, Etat indépendant de Papouasie‑Nouvelle‑Guinée, République de Corée, République socialiste démocratique de Sri Lanka, République de Vanuatu et République socialiste du Viet Nam. Les participants étaient des décideurs et des praticiens d’horizons divers : adaptation au changement climatique,  développement, réduction des risques de catastrophe, environnement, affaires étrangères, emploi, migration, etc..

La formation a eu lieu dans les locaux du Centre de recherche et de formation sur la migration de l’OIM, à Ilsan (République de Corée).

  © OIM, 2013

Produits 

Cet atelier a permis à l’OIM d’expérimenter ses outils et sa méthode de formation et de les adapter en fonction des participants.

Formateurs

Des experts de la Banque asiatique de développement (BAsD), de l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI), de l’Institut international de droit humanitaire (IIDH), de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), de l’Université d’Oxford, de l’Université des arts libéraux du Bangladesh et de l’Institut de l’Université des Nations Unies pour l’environnement et la sécurité humaine (UNU-EHS).

Partenaires

La formation a été organisée en partenariat avec l’Office gouvernemental pour la science (Foresight) du Royaume‑Uni, la BAsD et le Centre de politique de sécurité de Genève (GCSP) et avec leur soutien financier.